Haykel Mekki : « La Constitution de 2014 a été faite sur mesure pour les islamistes »

Le Mouvement Populaire ou Echaâb continue de soutenir le président de la République dans son approche selon laquelle il est nécessaire de réformer la Constitution de 2014, d’amender le code électoral, et d’organiser des élections législatives et présidentielle anticipées.

Le député d’Echaâb, Haykel Mekki, s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet, ce mercredi 15 septembre sur les ondes de Mosaique fm, réitérant le soutien de son parti au président de la République, Kais Saied.

Mekki va même plus loin en soulignant la nécessité de changer la Constitution de 2014, considérant « qu’elle n’est pas sacrée ». Il prône ainsi la nécessité d’avoir le courage de dépasser l’article 80 et de dissoudre le Parlement.

« Nous avons été surpris par la position de certains partis s’opposant à l’amendement de la Constitution, mais aujourd’hui, il n’est pas possible de revenir au parlement, et il n’y aura pas de stabilité politique en Tunisie sous cette constitution qui sert les intérêts des islamistes, et dont la Tunisie ne peut pas rester otage ».

Selon lui, la solution la solution réside dans le referendum, qui reste un moyen démocratique pour dépasser cette crise.

Commentaires:

Commentez...