Carthage appelle à cesser de « semer la confusion » entre la Tunisie et la Libye


A cause d’un échange de déclarations, le torchon brûle actuellement entre la Tunisie et la Libye. Le premier ministre libyen avait accusé la Tunisie d’exportation de terrorisme, cette dernière l’a sèchement recadré. 

C’est dans ce contexte que le conseiller auprès du président de la République Walid Hajjem a appelé « à cesser de semer la confusion, construire l’intrigue et favoriser la discorde entre la Tunisie et la Libye », estimant que « les déclarations irresponsables, les commentaires tendancieux ou les tentatives désespérées des parties manifestement connues, ne peuvent en aucun cas porter atteinte aux liens historiques et de sang unissant les deux peuples frères ».

Les relations de fraternité, de coopération et de partenariat qu’entretiennent les deux pays ne peuvent être affectées par les rumeurs relayées sur Facebook et les analyses erronées, a-t-il déclaré mercredi à la TAP.

Et d’ajouter: Les relations historiques tuniso-libyennes sont exceptionnelles à tous les égards et n’obéissent pas aux normes traditionnelles régissant les relations entre les pays.

Dans le même contexte, le conseiller auprès le président de la République a affirmé que la Tunisie s’oppose à toute tentative de perturber les relations de fraternité entre les deux pays. « La Tunisie est résolument convaincue que les liens culturels et sociaux unissant les deux pays sont des acquis solides l’emportant sur toute autre considération », a-t-il soutenu.

 

Commentaires:

Commentez...