Tunisie : Colère après l’annonce de nouvelles sessions de formation par l’Union des savants musulmans

L’observatoire national pour la défense du caractère civil de l’Etat a fait part de son étonnement du lancement de nouvelles sessions de formation assurées par l’Union des savants musulmans en Tunisie, appelant à la fermeture immédiate de cette organisation.

L’observatoire a indiqué que « l’annonce de ces activités par cette union classée comme terroriste par de nombreux pays du monde, intervient au moment où la décision de fermer son siège en Tunisie était attendue. »

L’observatoire a indiqué avoir mis en garde à plusieurs reprises quant au danger et l’extrémisme des contenus promus par cette organisation dans ses sessions de formation, qui s’opposent aux principes constitutionnels civils et aux lois tunisiennes, notamment dans le domaine du statut personnel.

Rappelons que le parti destourien libre (PDL) a annoncé qu’il organisera, vendredi 3 septembre 2021, une manifestation de femmes sous le slogan « Femmes tunisiennes en colère » près du siège de l’Association de l’Union des savants musulmans.

Le parti a affirmé que cette manifestation visait à « exiger la fermeture de cet espace qui propage l’idéologie des Frères musulmans et professe d’adopter l’idéologie du mouvement taliban afghan, hostile aux droits des femmes ».

Le communiqué précise également que cette prise de position était une protestation contre « la poursuite de l’activité de cette association suspecte qui dispense un enseignement parallèle et adopte des programmes qui frappent l’unité du système éducatif tunisien, s’opposent au Code tunisien du statut personnel et menacent la droits acquis des femmes ».

Commentaires:

Commentez...