Une délégation russe bientôt à Tunis pour sélectionner et former la première astronaute femme

Mohamed Frikha, propriétaire de la société Telnet a annoncé qu’à l’occasion de la journée de la femme célébrée le 13 août, une importante délégation russe sera en Tunisie.

Il a expliqué que la délégation comprendra Dmitri Rogozine, le représentant spécial du président russe Vladimir Poutine pour la coopération internationale dans le domaine de l’espace, l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Russie, le directeur général de l’Agence spatiale russe, et Sergueï Krikalov, le plus grand cosmonaute russe (6 voyages spatiaux).

Un accord entre le complexe « Telnet » et l’Agence spatiale russe pour sélectionner, sera signé pour former et envoyer une astronaute tunisienne à la Station spatiale internationale (ISS), faisant d’elle peut-être le premier astronaute arabe et tunisien.

Frikha a souligné que ce projet, qui selon lui a été proposé par le président Kais Saied lors de sa visite à Telnet, devrait être utilisé de la meilleure façon pour promouvoir l’image de la femme tunisienne et l’image de la Tunisie à l’étranger.

En mars dernier, le chef de la société, Mohamed Frikha et l’ambassadeur de Tunisie en Russie Tarek Ben Salem avaient été reçus par Mikhaïl Bogdanov, représentant spécial du président russe Vladimir Poutine pour le Moyen-Orient et les pays d’Afrique.

Au siège du ministère russe des Affaires étrangères, Bogdanov avait félicité les compétences tunisiennes et la société Telnet pour son succès en tant que première entreprise privée africaine et arabe à fabriquer un satellite avec ses propres capacités locales, soulignant dans ce contexte l’importance de cette réalisation.

Au cours de cette rencontre, des discussions avaient eu lieu sur les moyens de faire de la Tunisie un pôle africain dans le domaine de la fabrication de la nouvelle génération de satellites, en plus de la création d’une école d’ingénieurs spécialisée dans l’enseignement des technologies spatiales et la fabrication de satellites et d’engins spatiaux en Tunisie.

Pour sa part, Frikha avait assuré qu’il aspire à ce que la première femme astronaute arabo-africaine à conquérir l’espace, soit tunisienne. Chose qui avait été saluée par le responsable russe qui a promis d’examiner la question auprès des autorités russes compétentes, et d’étudier les moyens de mettre en œuvre cette ambition.

Commentaires:

Commentez...