Tunisie : Slim Chiboub reste derrière les barreaux

Le gendre de l’ancien président de la République restera derrière les barreaux après le refus de sa demande de libération.

La chambre d’accusation, spécialisée dans les affaires de corruption financière auprès de la Cour d’appel de Tunis, a décidé de rejeter la demande de mise en liberté de l’homme d’affaires Slim Chiboub.

Le porte-parole de la Cour d’appel de Tunis, Habib Torkhani, a indiqué mercredi à l’agence TAP que Chiboub sera déféré devant la chambre criminelle du Tribunal de première instance de Tunis pour corruption financière dans l’affaire « Marina de Gammarth ».

Slim Chiboub avait été arrêté, le 22 juillet 2020, suite à un mandat de dépôt émis à son encontre, par le juge d’instruction relevant du pôle judiciaire économique et financier. Il est accusé dans une affaire de suspicion de corruption relative à la société Montazah Gammarth.

Un mandat d’amener avait déjà été émis à son encontre, par le pôle judiciaire et financier, le 16 juillet dernier et le juge d’instruction au pôle judiciaire économique et financier avait émis, le 24 juin dernier, une interdiction de voyage contre lui.

Commentaires:

Commentez...