La Tunisie et la Turquie unissent leurs efforts contre l’escalade en Palestine

Un entretien téléphonique a eu lieu entre le ministre des Affaires étrangères Othman Jarandi et son homologue turc sur fond des évènements survenus à al-Qods et à Gaza.

Dans ce sens le chef de la diplomatie turc a félicité la position tunisienne qui avait sollicité une réunion du conseil de sécurité à l’ONU.

Pour sa part, Jarandi a réitéré la position de la Tunisie quant au soutien inconditionnel aux droits du peuple palestinien alertant la communauté internationale contre les crimes commis par Israël en Palestine.

Au cours de cet appel, les deux ministres sont convenus d’unifier les efforts à tous les niveaux internationaux et régionaux et d’intensifier les mouvements au sein des organes des Nations Unies, en particulier au sein de l’Assemblée générale et dans le cadre de l’Organisation de la Conférence islamique afin que la communauté internationale assume pleinement ses responsabilités en fournissant la protection nécessaire au peuple palestinien.

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni hier lundi 11 mai en urgence sur les violences à Jérusalem, mais sans s’entendre sur une déclaration commune.

Ce sont les Etats-Unis qui ont refusé l’adoption d’une déclaration estimant qu’un « message public n’était pas opportun à ce stade », selon des diplomates.

A l’issue de nouvelles consultations dans l’après-midi sur la possibilité de publier un texte commun appelant à une désescalade, plusieurs diplomates ont indiqué à l’agence l’AFP qu’il ne devrait pas y en avoir lundi.

Commentaires:

Commentez...