Le ministère de la Santé « incite à la haine » contre les médecins, selon leur syndicat

Le secrétaire général du Syndicat général des médecins, pharmaciens et dentistes de la santé publique, Noureddine Ben Abdallah, a estimé que le communiqué dans lequel le ministère de la Santé appelle à lever la grève, incite à la haine contre les médecins.

Invité ce lundi 3 mai 2021 sur Shems fm, il a indiqué que la grève de trois jours a été lancée ce matin, d’autant plus qu’ils ont perdu confiance dans le ministère le qualifiant d' »irresponsable ».

Ben Abdallah a souligné que les médecins ne veulent pas faire grève et qu’ils prennent souvent en compte l’intérêt national, mais que lorsque le médecin est exposé à l’injustice et à l’atteinte à sa dignité, ils se trouvent dans l’obligation de décréter la grève.

Concernant le report de plus de quarante mille vaccinations en raison de cette grève, il a estimé que celle-ci n’aura pas d’impact significatif sur le processus de vaccination qui doit être revu.

La décision de grève intervient après le blocage des négociations entre le syndicat et l’autorité en tutelle, notamment en ce qui concerne la révision du décret gouvernemental n°341 de 2019, fixant le cadre général du régime des études et des conditions d’obtention des diplômes des études médicales.

Le syndicat appelle aussi à la création d’une prime de pandémies et d’épidémies, à la titularisation des médecins temporaires et contractuels, et à l’activation de tous les points des accords précédents.

Commentaires:

Commentez...