Une nouvelle souche du coronavirus découverte en Tunisie

Une nouvelle souche du coronavirus a été découverte en Tunisie. Selon le Dr Amin Faouzi Selim qui a annoncé la découverte de cette nouvelle souche, ce vendredi 23 avril 2021, celle-ci a été détectée dans un laboratoire privé de la Manouba.

Dr Amin Faouzi Selim a indiqué sur les ondes de Mosaique fm que l’Institut Pasteur a été aussitôt informé, confirmant que le virus a connu trois transformations, selon la nouvelle souche découverte.

Il a expliqué que le comité scientifique ne peut pas encore déterminer le degré de dangerosité de cette souche qu’après un suivi approfondi de l’état de santé des sept personnes infectées et de sa capacité à se propager.

L’opération de séquençage se poursuit

Dans une seconde déclaration sur les ondes de la même radio, le ministre de la Santé, Faouzi Mehdi a confirmé la découverte en Tunisie de cette nouvelle souche du coronavirus.

Il a indiqué que cette souche n’a rien à voir avec les mutants brésilien, sud-africain et britannique et que des échantillons seront mis à la disposition de l’Organisation mondiale de la santé pour déterminer sa nature ainsi que son origine.

Il a, d’autre part, indiqué que l’opération de séquençage se poursuit pour déterminer son origine faisant remarquer que jusqu’à présent le variant brésilien et le variant sud-africain n’ont pas été détectés en Tunisie.

Un variant nigérian apparaît en Algérie

Par ailleurs, un variant nigérian du coronavirus est apparu en Algérie à la frontière avec la Tunisie.

Le chef des laboratoires centraux et l’association algérienne de la science de l’immunité, a mis en garde contre la gravité de la nouvelle souche nigériane découverte dans les gouvernorats de Tbessa, Ouedi et Ouergla, tous les trois aux frontières de la Tunisie.

Il a, par ailleurs, indiqué que le taux de décès de la souche nigériane a atteint 4.5%, ce qui représente selon une étude britannique, le taux le plus haut en termes de décès.

Commentaires:

Commentez...