Recherché par la justice militaire, Rached Khiari sort de son silence

Le député Rached Khiari, qui se trouve au centre d’une grande polémique, a déclaré qu’il avait refusé de comparaître devant le tribunal militaire non par peur ou lâcheté mais parce que cet appareil judiciaire « travaille administrativement sous l’autorité de son adversaire, le président de la République ».

Khiari, qui était annoncé « porté disparu » par sa page Facebook, a fait une réapparition à travers un message publié sur le même canal expliquant que « la justice militaire ne l’a pas convoqué pour leur fournir des preuves ou des documents mais que pour le mettre directement en prison, en exécution du souhait de Kais Saied ».

Et d’assurer qu’il tient toujours à renoncer à son immunité parlementaire et à se présenter au ministère public au cas où le Président de la République accepterait de faire de même et de le confronter.

« Nous nous affronterons alors avec des preuves et vous verrez qui est l’honnête et qui est le menteur », poursuit-il.

« Au cours des prochains jours, tout le monde va voir que ce qui a été publié est correct. Les détails de l’affaire et ses ficelles seront bientôt dévoilés à l’opinion publique ».

عاجل

رسالة وصلتنا من النائب راشد الخياري لكل من سانده في حربه على عصابة فرنسا في تونس:

بسم الله الرحمان الرحيم

بداية،…

Posted by ‎Rached Khiari راشد الخياري‎ on Thursday, 22 April 2021

Commentaires:

Commentez...