Tunisie : Plusieurs chaines TV et stations radio épinglées par la HAICA

Le conseil de la Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA) a adressé 20 avis d’infractions aux chaînes de télévision privées Tounesna, El Hiwar Ettounsi, Attesiaa et Carthage+ pour non respect des règles déontologiques dans la publicité.

Dans un communiqué publié, ce mardi 20 avril 2021, la HAICA a indiqué avoir pris des décisions dans le cadre de son suivi des dossiers liés au contenu médiatique et à la communication commerciale dans les médias audiovisuels pendant la première semaine du mois de Ramadan.

Les chaînes de télévision privées Tounesna, El Hiwar Ettounsi, Attesiaa et Carthage+ pour non respect des règles déontologiques dans la publicité. « Ces chaînes ont récidivé puisque l’instance avait déjà envoyé des avertissements pour les mêmes infractions », précise la HAICA.

Rappelons au passage que le Conseil de la HAICA avait décidé, exceptionnellement pour le mois de Ramadan, d’allonger la durée des spots publicitaires de 12 à 14 minutes par heure de diffusion, pour les chaînes de télévision et de radios privées.

L’instance indique, par ailleurs, que des mises en garde seront adressées à la chaîne de télévision Watania 1, la radio nationale, Mosaïque FM et Ibtissama FM pour les mêmes motifs. En outre, un avertissement sera également adressé à Radio Tunis Chaîne Internationale (RTCI) pour non respect de l’éthique professionnelle du journalisme.

L’instance a, en outre, décidé de changer les horaires de diffusion du feuilleton « Al Jassous » diffusé sur Attesiaa, à partir du 21 avril. Le feuilleton sera diffusé et rediffusé après 22h30 avec la mention interdit aux moins de 16 ans en bas de l’écran.

Des mesures supplémentaires seront prises en cas de contenus choquants, avertit la HAICA.
L’instance précise que cette décision fait suite à plusieurs plaintes déposées à son sujet, en raison des allusions et des expressions vulgaires utilisées pouvant heurter la sensibilité des téléspectateurs, particulièrement les mineurs.

Commentaires:

Commentez...