Hichem Mechichi : « Les sécuritaires porteront plainte contre les députés d’Al-Karama »

Sur fond des événements survenus hier lundi 15 mars à l’aéroport Tunis-Carthage suite aux agissements du député Seifeddine Makhlouf ayant voulu faire voyager de force une femme fichée S17, le chef du gouvernement Hichem Mechichi s’est déplacé dans la nuit d’hier à l’aéroport.

Condamnant les pratiques des députés d’Al-Karama, qui font tout de même partie de sa ceinture politique, Hichem Mechichi a laissé entendre que les agents de sécurité de l’aéroport porteront plainte contre ces députés, et que « personne n’est au-dessus de la loi ».

Il a dans ce sens affirmé que l’Etat a ses moyens pour rétablir son prestige, affirmant que l’immunité parlementaire ne doit pas se transformer en couverture pour commettre des actes hors la loi.

Une vive tension s’est installée ce lundi 15 mars à l’aéroport Tunis-Carthage lorsque le député de la Coalition Al-Karama Seifeddine Makhlouf est intervenu pour laisser passer une femme fichée S17.

Un accrochage entre les députés de cette coalition et les agents de sécurité a eu lieu, les syndicats sécuritaires évoquent même des actes d’agression contre un agent de sécurité.

Appelés en renfort, plusieurs syndicalistes sécuritaires se sont déplacés sur place est ont scandé « Dégage » à Seifeddine Makhlouf.

Le Secrétaire général du syndicat de la sûreté de l’aéroport, Anis Ouertani a affirmé dans ce sens que la personne en question est bel et bien fichée S17, dénonçant les agissements de Seifeddine Makhlouf, affirmant même qu’un agent de sécurité a été agressé.

Commentaires:

Commentez...