Tunisie : Mandat de recherche contre Sami Fehri

Sami Fehri est toujours introuvable et est désormais recherché par les autorités judiciaires du pays.

Le tribunal de première instance de Tunis a ordonné la publication d’un mandat de recherche contre lui dans le cadre de la procédure pénale le visant et relative au verdict le condamnant à huit ans de prison ferme concernant l’affaire des contrats publicitaires entre Cactus Prod et la télévision nationale.

Sami Fehri n’a, en effet, pas respecté le délai légal de 48 heures sachant qu’il aurait du se livrer à la justice, hier, jeudi 11 mars 2021 pour la mise en œuvre de la décision de 8 ans d’emprisonnement et purger sa peine.

On ignore où se trouve actuellement Sami Fehri et de nombreuses rumeurs rapportent que l’animateur aurait quitté le pays il y a quelques jours, et qu’il s’est dirigé vers l’Algérie.

Selon Mohsen Daly, porte-parole du tribunal, les arrangements et les procédures d’arrestation de Sami Fehri avaient été lancés conformément à la décision rendue contre lui.

« Aucune nouvelle de son évasion n’a été annoncée par les autorités compétente. Par conséquent, cette information n’est pas encore été confirmée », a-t-il déclaré, hier.

Mardi 9 mars, la chambre criminelle près du Tribunal de première instance de Tunis a condamné le propriétaire de la chaine Al-Hiwar Ettounsi à 8 ans de prison avec exécution immédiate. Pour sa part, le beau-frère de l’ancien président, Belhassen Trabelsi, a été condamné à 10 ans.

Dans le cadre de l’affaire relative aux contrats publicitaires entre Cactus Prod et la télévision nationale, ils ont également ont écopé d’une amende de 40 millions de dinars.

Rappelons que cette affaire, ouverte depuis 2011, concerne des dépassements commis par « Cactus Prod » sous l’ancien régime ayant notamment causé de grosses pertes financières à la Télévision Nationale.

C’est le 17 février dernier que la chambre d’accusation auprès du pôle judiciaire financier avait décidé de libérer Sami Fehri, en détention provisoire depuis fin 2019, après avoir passé quatorze mois en détention provisoire.

Sami Fehri, propriétaire de la chîane Al-Hiwar Ettounsi avait été arrêté le 17 décembre 2019 après s’être rendu à la justice suite à un mandat de dépôt émis à son encontre.

La chambre d’accusation à la cour d’appel de Tunis avait en effet publié, le 11 décembre 2019, un mandat de dépôt contre le magnat des médias, le représentant de la société Cactus et son administratrice judiciaire.

Le présentateur télé Sami Fehri, l’administratrice de la société Cactus Prod et le gérant de la société avaient été remis en liberté auparavant, soit le 16 novembre 2019, avec décision d’interdiction de voyage dans l’affaire de malversations dans cette société, sur décision du juge d’instruction du pôle économique et financier.

Sami Fehri avait été arrêté le 5 novembre 2019, par la brigade des recherches dans les crimes économiques et financiers d’El Gorjani, et ce pour suspicion de corruption au sein de la société Cactus Prod.

Commentaires:

Commentez...