Kais Saied exigerait la démission de Mechichi pour lancer le dialogue national, selon Taboubi

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi, a déclaré que la démission du Chef du gouvernement serait la condition de Carthage pour lancer le dialogue nationale.

Dans une déclaration accordée au journal Assabah, Taboubi a expliqué que, selon les signaux, le président de la République, Kais Saied, exigerait la démission du Chef du gouvernement Hichem Mechichi pour que le dialogue national démarre.

« En tant qu’UGTT, nous ne pouvons pas demander au Chef du gouvernement de démissionner », a-t-il noté.

Le chef de la centrale syndicale a estimé que les trois présidents sont responsables de la crise et que le chef de l’Etat est tenu de clarifier les noms autour desquels planent les soupçons de corruption et d’accepter que le reste des ministres prête le serment constitutionnel.

Commentaires:

Commentez...