Tarek Haddad : « L’UGTT, l’union de la ruine ! »

Ce mercredi, paralysye totale au gouvernorat de Tatatouine où une grève générale a été décrétée par la Coalition du sit-in d’El Kamour.

La grève, qui vient en réponse au retard de la mise œuvre de l’accord d’El Kamour, devait durer trois jours, sauf que les « organisateurs » ont décidé de la contracter en une seule journée, comme l’annonce Tarek Haddad.

Le porte-parole de la coordination du sit-in a salué, dans une vidéo publiée ce matin, les habitants de la région qui ont, selon ses dires, répondu massivement à son appel et respecté la grève décrétée.

Remerciant les citoyens, Haddad n’a pas raté l’occasion de tirer à boulets les rouges sur les organisations nationales, notamment l’Union générale Tunisienne du Travail (UGTT), qu’il a qualifiée d’ « union de la ruine ». Pour lui, ces organisations demeurent spectatrices et n’ont contribué en aucun point à trouver une solution.

« Les organisations nationales n’ont aucun rôle ni aucune valeur dans la région et ne contribueront pas à résoudre la situation. Les habitants de Tataouine dépendent et comptent uniquement sur la coordination d’El-Kamour », a-t-il déclaré.

Fidèle à ses habitudes, Haddad a assuré que cette grève générale n’est que le début d’une série de protestations et d’escalades qui seront décidées en détails lors de la prochaine réunion de la coordination.

Commentaires:

Commentez...