A partir de 2023, le Grand-Tunis sous la menace d’un déficit en eau !

Les prévisions de la SONEDE pour le Grand-Tunis en matière d’accès à l’eau potable sont inquiétantes. En effet, la SONEDE ne parle pas seulement d’un stress hydrique, mais plutôt d’un déficit en eau qui pourrait frapper le Grand-Tunis à partir de 2023.

Intervenant lors d’une commission parlementaire, le PDG de la SONEDE, Mosbah Helali a affirmé, ce mardi 3 février 2021, que le Grand-Tunis est effectivement menacé d’un déficit hydrique à partir de 2023 et que cette année pourrait constituer un tournant dans l’accès des gouvernorats du Grand-Tunis à l’eau potable.

A cet effet, le responsable a appelé à l’accélération de la mise en place du projet de traitement des eaux de Bejaoua et à la raccorder aux installations de la SONEDE, pour minimiser ces risques.

Et d’expliquer qu’à partir de 2023, la consommation des gouvernorats du Grand-Tunis dépasserait les ressources en eau potable.

Commentaires:

Commentez...