Tourisme : Recyclage et formation de 1250 employés

Face à la crise qui frappe de plein fouet le secteur touristique, la Tunisie s’est lancée dans une opération de formation et de recyclage de 1250 employés de tourisme.

Ces employés, au chômage technique, bénéficieront de plusieurs sessions de formation ainsi que de primes exceptionnelles de 300 dinars dans l’objectif d’atténuer la crise dans le secteur.

Selon un communiqué du ministère du Tourisme et de l’artisanat, ce programme visera à acquérir les participants de nouvelles compétences en matière d’animation et de gestion touristiques mais aussi de recycler certaines de leurs compétences de manière à leur offrir de nouvelles opportunités d’emploi.

Le secteur touristique est en pleine crise à cause de la nette baisse des entrées touristiques. Tous les hôteliers reconnaissent la précarité de la situation. Saber Tebini, secrétaire général de la Fédération des industries alimentaires, du tourisme, du commerce et de l’artisanat de l’UGTT, avait affirmé que les hôtels envisagent de licencier jusqu’à 6000 employés dans les prochains jours « sous prétexte de la crise ».

Il a affirmé que la CNSS sera la principale « victime » d’autant plus qu’elle connaît une situation déplorable. Le syndicaliste s’est montré indigné face aux agissements des professionnels du tourisme, rappelant que l’Etat a déjà présenté son aide aux hôteliers.

Le tourisme reste l’un des secteurs les plus affectés par la pandémie du Coronavirus. A travers le monde, mais surtout en Tunisie, les chiffres traduisent, d’un mois à l’autre, une régression sans précédent.

Selon les dernières statistiques de la Banque centrale de Tunisie (BCT), les recettes touristiques ont chuté à 1,9 milliard de dinars, à la date du 10 décembre courant.

Une baisse de 64% par rapport à la même période en 2019, durant laquelle 5,3 milliards de dinars de recettes touristiques avait été encaissés par l’Etat.

Commentaires:

Commentez...