Sonia Ben Cheikh : « Nos maisons sont devenues des clusters ! »


Avec plus de 103 morts enregistrés en 24h, la Tunisie a enregistré son pire bilan quotidien. Elle semble entrer dans un phase sombre de la pandémie où le bout du tunnel reste encore très loin au vu du relâchement observé au niveau de l’application des mesures barrières.

L’ancienne ministre de la Santé, Sonia Ben Cheikh a accordé ce mardi 25 janvier une interview au quotidien La Presse où elle pense que même les foyers sont devenus des clusters.

 » Le virus est nouveau, les décisions changent chaque minute. Nous avons commencé par le port du masque pour les personnes suspectes, puis il a été étendu à tout le monde. Maintenant, en phase 4, même si nous sommes chez soi et en l’absence de la distanciation physique, nous devons porter le masque. Nos maisons sont devenues des clusters. Là on ne sait plus qui est contaminé et qui ne l’est pas, nous devons considérer toute personne en face de nous comme un cas positif », a-t-elle déclaré.

Cependant, l’ancienne ministre de la Santé pense aussi que le coronavirus perdra de sa virulence et son intensité dans les mois à venir et deviendra un virus saisonnier comme celui de la grippe.  » Nous avons vécu le Sars-Cov 1 en 2002 ou 2003, ce virus a fait ses cycles puis il a tout simplement disparu. C’est ma vision, ce virus va perdre progressivement avec ses mutations et variantes, sa sévérité. Je suppose qu’au bout de quelques mois le virus deviendra saisonnier et beaucoup moins virulent que l’actuel et que celui observé en mars dernier. Je l’assimile à d’autres virus saisonniers comme notamment la grippe », a-t-elle expliqué.

La Tunisie est actuellement dans la pire phase de l’épidémie. Plusieurs gouvernorats connaissent une flambée de cas de décès et de personnes contaminées au coronavirus.

Commentaires:

Commentez...