La justice ouvre une enquête sur l’importation de produits alimentaires périmés

Le parquet du tribunal de Première Instance de Ben Arous a ordonné, ce vendredi 22 janvier 2021, l’ouverture d’une enquête sur l’importation de produits alimentaires périmés

La justice a ordonné à la deuxième division centrale de la Garde nationale à Laouina de procéder à une fouille et d’effectuer toutes les inspections et actions contre tous ceux qui seront révélés par l’enquête concernant la quantité de riz et de café périmés qui ont été examinés au port de Rades lors de la visite des membres du parlement hier.

La justice avait été saisie, hier après la découverte de suspicions de corruption en rapport avec l’importation de produits alimentaires périmés. Cette révélation a été faite en marge d’une visite inopinée aux dépôts de l’Office du commerce à Rades où Moez Belhadj Rhouma a constaté que 130 tonnes de riz et environ 120 tonnes de café et 22 mille litres de lait sont périmés.

De son côté, l’Office tunisien du commerce, a aussitôt démenti toute suspicion de corruption dans l’importation de ces quantités de cafés, de riz et de laits périmés, assurant qu’une grande quantité de ces produits a été touchée par l’humidité lors de leur acheminement vers la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...