Ghannouchi nous a poignardés dans le dos, dixit Makhlouf !

Le chef de l’ARP Rached Ghannouchi a fini par condamner les députés d’Al-Karama sur fond de l’agression des députés du bloc démocratique le 7 décembre dernier.

S’exprimant sur Attessia TV, le président et chef de bloc de la coalition Al-Karama Seifeddine Makhlouf a sévèrement condamné ce communiqué, affirmant qu’ils ont été poignardés dans le dos ».

« Ceci constitue un tournant dans nos relations avec nos alliés, je le dis haut et fort, à partir de ce moment plus aucune alliance ne nous engage « , a-t-il déclaré.

Le chef de la coalition Al-Karama a annoncé également qu’Al-Karama ne votera pas pour le remaniement ministériel.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 15 janvier, et plus d’un mois après l’incident, le chef de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) Rached Ghannouchi condamne les agressions commises par les députés al-Karama contre ceux du bloc démocratique.

Rached Ghannouchi estime également que ces formes de violence constituent un « précédent dangereux » sous la couple du Bardo.

Ce communiqué a été publié sous pression, après la détérioration de l’état de santé des trois députés du bloc démocratique, qui observent actuellement une grève de la faim.

Ces trois députés, auxquels il faut ajouter la députée Mounira Ayari, ont entamé une grève de la faim pour revendiquer une réaction du président de l’ARP, Rached Ghannouchi, afin qu’il publie un communiqué dénonçant la violence des députés de la coalition Al-Karama au parlement.

Commentaires:

Commentez...