« Le citoyen tunisien nous fascine par son insouciance », regrette un chef de service !

A l’instar de nombreux responsables hospitaliers, le chef du service des urgences de l’hôpital universitaire Farhat Hached de Sousse, le Dr Ziad Mezgar, a tiré la sonnette d’alarme.

Qualifiant la situation épidémiologique de très dangereuse et catastrophique, le médecin a estimé que les cadres médiaux et paramédicaux ont perdu le contrôle.

« Le citoyen tunisien nous fascine par la grande insouciance dont il fait preuve ! On ne peut plus rien faire, l’indifférence est à tous les niveaux », a-t-il déploré, ajoutant que les staffs médicaux et paramédicaux sont à bout de souffle.

الوضع خطير جدا جدا
الوضع كارثي و خرج عن السيطرة
الطواقم الصحية منهكة و منهارة
و المواطن التونسي مازال يجي لقسم…

Posted by Zied Mezgar on Sunday, 10 January 2021

Le même appel a été lancé par le chef de l’unité-19 Covid de l’hôpital Charles Nicole, Hichem Aouina, qui avait mis en garde contre la détérioration rapide de la situation sanitaire en Tunisie en raison de l’accélération de la propagation du Coronavirus.

Dans une déclaration accordée à la chaine Watania 1, le docteur Aouina a indiqué que les chiffres devraient augmenter en termes de nombre de contaminations, en particulier les cas les plus graves.

Et d’ajouter que les services d’oxygène et les lits de réanimation connaissent une forte pression et que la situation actuelle est dangereuse.

« Nous sommes contraints à choisir qui placer au service de réanimation. »; a-t-il regretté.

Commentaires:

Commentez...