Le conflit entre les trois présidences a aggravé la crise, estime Ghazi Chaouachi

Malgré le démenti qui vient d’ici et là, la tension existe, bel et bien, entre Carthage, la Kasbah et le Bardo, confirme Ghazi Chaouachi.

Le secrétaire général du Courant démocratique et ancien ministre Ghazi Chaouachi a déclaré que l’absence de visons et les conflits existant entre les trois présidences ont aggravé la crise en Tunisie.

Invité sur Jawhara fm Chaouachi a estimé que la solution devrait être trouvée auprès des « sages » dont Attayar bien qu’il soit dans l’opposition.

Il a rappelé que son parti a été le premier à appeler à un dialogue national pour rompre avec le chaos qui sévit dans le pays.

Concernant Carthage, Chaouachi a déclaré que le président de la République joue un rôle important sur la scène politique et dans la création d’un équilibre.

Dans ce contexte, il a estimé qu’il est temps pour Kais Saied de transformer ses paroles, ses slogans et son programme en actions, procédures et initiatives.

Commentaires:

Commentez...