La Tunisie réclame une mission onusienne pour surveiller le cessez-le-feu en Libye

La Tunisie qui assure depuis le 1er janvier 2021 la présidence du Conseil de sécurité de l’ONU, a appelé, hier lundi 4 janvier, à déployer une missions onusienne pour contrôler le cessez-le-feu en Libye.

Lors d’une réunion de l’ONU, la Tunisie, a appelé le Conseil à émettre «dès que possible» une résolution pour déployer une mission internationale dans ce pays dans l’objectif de surveiller le cessez-le-feu en vigueur en Libye depuis l’automne dernier. « Nous espérons que la résolution sera adoptée dans les plus brefs délais. », a laissé entendre l’ambassadeur de Tunisie aux Nations Unies, Tarek Ladeb.

Dans ce même contexte le Secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres avait recommandé que des observateurs internationaux soient déployés en Libye sous l’égide des Nations Unies pour observer l’accord de cessez-le-feu d’octobre depuis une base dans la ville stratégique de Syrte, porte d’entrée des principaux champs pétrolifères du pays et terminaux d’exportation.

Notons que l’accord de cessez-le-feu d’octobre prévoyait le retrait de toutes les forces armées des lignes de conflit et le départ de tous les mercenaires et combattants étrangers dans les trois mois.

La Libye a été plongée dans le chaos après un soulèvement soutenu par l’OTAN en 2011 qui a renversé Mouammar Kadhafi et divisé le pays entre un gouvernement soutenu par l’ONU à Tripoli et des autorités rivales basées dans l’est du pays, chaque partie soutenue par un éventail de milices locales comme ainsi que les puissances régionales et étrangères.

Commentaires:

Commentez...