Les déchets découverts à Kairouan seraient liés à l’affaire des déchets italiens

Le député et président de la commission parlementaire de lutte contre la corruption, Badreddine Gammoudi, a déclaré que les déchets trouvés dans la région de Chebika, dans le gouvernorat de Kairouan pourraient faire partie des lots de déchets italiens.

Gammoudi a souligné que de nombreuses données prouvent cette hypothèse, dont la première est la nature de ces déchets non tunisiens qui ont été mélangés pour dissimulation.

Une partie de ces tonnes de déchets d’origine inconnue découvertes le 30 décembre 2020 a également été brûlée afin de faire disparaitre toute preuve de condamnation ajoute le responsable hier, dimanche, sur les ondes de IFM.

La proximité géographique entre les gouvernorats de Kairouan et de Sousse serait également une preuve, ajoute-il, appelant le parquet à entreprendre des recherches nécessaires pour dévoiler tous ceux qui sont impliqués dans l’affaire.

Par ailleurs, sur sa page officielle, le député a partagé des photos de sa visite effectuée, avec le député Khaled Krichi, à Kairouan. Sur les clichés, on voit, parmi les déchets jetés, des documents du ministère libyen de l’Education et des emballages de produits fabriqués en Libye et en Italie.

النائبان خالد الكريشي وبدر الدين القمودي يعاينان جريمة القاء النفايات السامة في منطقة الروسيات معتمدية الشبيكة وشكوك حول ارتباط هذه النفايات بفضيحة النفايات الايطالية في ميناء سوسة .

Posted by ‎بــــدر الـــدين ڨـــمـــودي عضو مجلس النواب – الصـفـحة الرسـمـية‎ on Sunday, 3 January 2021

Rappelons qu’un représentant de la municipalité de Chebika, Abdelfattah Zairi, avait affirmé, que des informations ont circulé selon lesquelles, des camions se sont rendus régulièrement dans la région pour y jeter de nuit des déchets non triés.

Certains responsables locaux pensent qu’il s’agirait bel et bien d’une partie des déchets italiens.

Commentaires:

Commentez...