La Tunisie dément toute intention de normaliser avec Israël

La réaction de la Tunisie était très attendue après les affirmations du New York Times selon lesquelles la Tunisie pourrait être un des prochains pays qui normaliseront avec Israël en établissant des relations diplomatiques avec l’Etat hébreu.

Suite à ces informations révélées par le quotidien US informations, le ministère des Affaires étrangères, de l’Immigration et des Tunisiens à l’étranger a tenu à démentir catégoriquement cette question dans un communiqué rendu public, ce mardi 22 décembre 2020.

Le département a ajouté que ces informations, n’ayant aucun fondement, sont contraires à la position, officielle et immuable, de la Tunisie et de son chef d’Etat qui soutiennent la cause palestinienne et le droit du peuple palestinien à recouvrer sa liberté et sa souveraineté légitimes.

Le ministère des Affaires étrangères a également indiqué que la Tunisie ne prendra part à aucune initiative qui pourrait violer les droits légitimes du peuple palestinien et qu’elle n’a aucune intention d’établir des relations diplomatiques avec Israël tant qu’il poursuivra sa politique faisant fi des principes du droit international.

تبعا للأنباء المتداولة في عدد من وسائل الإعلام حول إمكانية إرساء علاقات دبلوماسية بين تونس والكيان الصهيوني، تؤكّد وزارة…

Publiée par ‎وزارة الشؤون الخارجية التونسية Ministère des Affaires étrangères Tunisien‎ sur Mardi 22 décembre 2020

Le New York Times a fait savoir, hier lundi 21 décembre, que selon des responsables américains proche de ce dossier, la Tunisie et le Sultanat d’Oman pourraient être les prochains pays qui normaliseront avec Israël. « Des responsables en lien avec les accords d’Abraham ont estimé que la Tunisie et le Sultanat d’Oman seront les prochains à rejoindre ces traités », a-t-on écrit.

Les accords d’Abraham sont deux traités de paix entre Israël et les Émirats arabes unis d’une part et entre Israël et Bahreïn d’autre part. Le premier, entre Israël et les Émirats arabes unis, a été annoncé le 13 août 2020 par le président des États-Unis Donald Trump.

Donald Trump avait également annoncé que le Maroc allait normaliser ses relations avec Israël, et que les États-Unis reconnaissaient la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. Le Maroc a qualifié de « prise de position historique » la décision de Washington.

Interrogé à propos de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël, Mechichi avait estimé que chaque pays est libre de ses choix, mais que ce n’est pas celui de la Tunisie. « Je n’ai pas eu d’écho de pressions de la part de l’administration Trump pour suivre la voie du Maroc et des Émirats », avait-t-il encore expliqué.

Sur fond de normalisation des relations de plusieurs pays arabes avec Israël, le bloc démocrate a décidé de présenter une initiative condamnant et surtout criminalisant toute normalisation entre la Tunisie et l’Etat hébreu.

Commentaires:

Commentez...