Tunisie : L’écosystème technologique mobilisé contre la pandémie

La crise du coronavirus a certes mis à nu différents secteurs, dont notamment ceux liés à la santé, à l’économie et même au commerce. Cependant, l’autre revers de la médaille nous montre un essor technologique et un élan hightech qui ont présenté d’innombrables solutions intelligentes pour mieux faire face à cette pandémie.

En effet, la Tunisie n’échappait pas à ce contexte international comme l’expliquait Rym Jarou CEO Smart Tunisia, lors d’un webinaire tenu le 5 novembre 2020 sur l’inclusion digital.

La crise du coronavirus a dynamisé tout l’écosystème du tech tunisien, c’est ce qu’a laissé entendre Rym Jarou, lors de cette événement d’envergure organisé par Tunisie Télécom. Pour elle, si la crise du coronavirus a mis au défi les différents secteurs concernés, elle a prouvé que la Tunisie était préparée à relever ce défi de taille.

Affirmant qu’on peut aider à la gestion de cette crise multidimensionnelle notamment par le biais des solutions technologiques, la responsable a soutenu que l’infrastructure technologique tunisienne a pu répondre à cet engouement technologique.

« Ce que nous avons vécu c’est qu’il y avait une forte demande en matière de technologie, plusieurs secteurs d’activité étaient appelés à continuer leur activité en ligne, nous avons tous constaté cette demande sur l’infrastructure.

Nous avons eu des entreprises qui sont passées de 100% présentiel à 100% en ligne. Nous avons pu offrir à ces entreprises une infrastructure qui a tenu le coup et ce qu’on ne sait pas c’est que le site Tunisie a pu prendre la relève sur d’autres sites dans le monde. C’est une première manifestation d’une success story tunisienne », a-t-elle expliqué.

Selon Rym Jarou, outre la gestion de la partie sanitaire de la crise, tout l’écosystème technologique tunisien dont notamment les PME et les startups a contribué à cet élan national pour gérer les différents aspects de la crise.

Prenant pour exemple la partie de l’enseignement en ligne, rendue possible par le biais d’internet gratuit aux étudiants, elle a insisté sur le fait que tout l’écosystème technologique a répondu présent pour proposer des solutions intelligentes et une expertise qui ont été mises en disponibilité gratuitement.

Cependant, évoquant certaines entraves à cette success story, Rym Jarou a laissé entendre que les différentes parties impliquées sont en train de chercher des adaptations au niveau des cadres d’achat, mais aussi des mécanismes légaux pour assurer le bon cadre qui garantit les mécanismes de transparence et de facilitation de la mise en place de ces solutions. L’objectif selon ses dires, est d’être capable de décider à temps et suivre cette accélération des contextes technologiques.

Elle a rappelé également que ces parties étaient concentrées sur les manières de structurer ces efforts, à travers une coordination entre le public et le privé pour présenter les besoins et assurer les solutions.

« On a mis en place un comité mixte pour ce faire, en présence de la société civile et des bailleurs de fonds. Plus de 200 initiatives ont été prises sur la période de la crise, il y a eu un engouement technologique sans précédent », a-t-elle conclu.

Commentaires:

Commentez...