Tunisie : Mechichi table sur un taux de croissance de 4% en 2021

L’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a entamé, ce samedi 28 novembre 2020, l’examen en plénière du projet du budget de l’Etat et du projet de loi de finances de 2021. A cette occasion, le chef du gouvernement Hichem Mechichi a présenté le rapport de son gouvernement concernant le projet du budget de l’Etat et le projet de loi de Finances 2021.

Dans son introduction, il a passé en revue les pertes colossales enregistrées en 2020, de l’ordre de 5,6 milliards de dinars et une hausse du chômage de 16,2%, en raison du blocage de l’économie lié à la crise du coronavirus.

Il a toutefois tenu à signaler que la situation économique difficile, n’est pas née avec la crise du coronavirus, mais s’est accentuée avec la crise sanitaire estimant que l’année va se terminer sur une récession de -7%.

Commentant son contenu, le responsable a décrit cette loi comme « celle de la responsabilité, de l’audace, de la franchise et de la vérité ». « Il n’y a pas de problèmes sans solutions, et une partie de ces solutions est présentée dans le projet de loi de finances pour l’année prochaine », a-t-il assuré.

Ainsi, parmi les priorités de son gouvernement, la première consistera à d’abord à stopper l’hémorragie des finances publiques, à travers notamment la maîtrise et la rationalisation des dépenses, tablant au passage, sur un taux de croissance de 4% en 2021.

Un audit des entreprises publiques, et une publication de leurs rapports en toute transparence en vue de les réformer, en y améliorant la gouvernance, sont également prévus.

Autre priorité, celle d’œuvrer à améliorer les ressources budgétaires de 9%, à travers notamment l’amélioration des ressources fiscales, et cela devrait se faire en déclarant la guerre à l’évasion fiscale.

Le projet de loi de finances 2021, prévoit une hausse du budget de l’Etat qui devrait s’établir à 52,617 milliards de dinars.

A noter que le projet de la Loi de finances complémentaire pour l’année 2020 a été adopté hier soir, avec 96 voix pour, 39 voix contre et 16 abstentions. Après des discussions houleuses, le projet controversé a été adopté vendredi tard dans la soirée, lors d’une séance plénière à l’ARP.

Commentaires:

Commentez...