Hichem Mechichi : « La loi de finances 2021 est celle de la franchise et de l’audace »

Lors de son discours prononcé ce samedi 28 novembre 2020 à l’ARP, le Chef du gouvernement a souligné que l’épidémie du Coronavirus n’est pas la seule crise à laquelle fait face le pays.

« La situation sanitaire n’est pas la seule crise à laquelle la Tunisie est confrontée. Il existe aussi une crise socio-économique assez difficile », révèle-t-il, ajoutant que toutes les parties sont responsables de cette situation.

Présentant la loi de finances pour l’exercice 2021, Mechichi a noté que celle-ci résume les conséquences des mauvaises politiques adoptées par les gouvernements successifs au cours de ces dernières années.

Commentant son contenu, le responsable a décrit cette loi comme « celle de la responsabilité, de l’audace, de la franchise et de la vérité ».

« Il n’y a pas de problèmes sans solutions, et une partie de ces solutions est présentée dans le projet de loi de finances pour l’année prochaine », a-t-il assuré.

Ce samedi, le chef du gouvernement présentera le rapport de la présidence du gouvernement concernant le projet du budget de l’Etat et le projet de loi de Finances 2021.

Une fois entamé, l’examen du projet du budget de l’Etat et du projet de loi de finances pour l’année 2021 ouvrira les discussions concernant le vote du budget des différents ministères, de la cour des comptes, de l’Instance Supérieure Indépendante pour les Elections (ISIE) et du Conseil Supérieur de la Magistrature.

Le parlement doit adopter le projet de la loi de finances 2021 avant le délai constitutionnel fixé au 10 décembre. Ainsi, l’ARP devrait discuter des dispositions du projet de la loi de finances, le 4 décembre alors que son adoption est prévue le 9 décembre.

Commentaires:

Commentez...