SNJT : « Le gouvernement n’a pas la volonté de résoudre la crise du secteur »

Le Syndicat des Journalistes Tunisiens (SNJT) a dénoncé les violences subies, hier, par les journalistes qui protestaient à El Kasbah.

« Les forces de sécurité présentes sur les lieux ont tenté d’empêcher les journalistes d’accéder à la Place du gouvernement et leur ont confisqué caméras et appareils photo », annonce le syndicat qui ajoute que quatre membres du syndicat ont été blessés lors des accrochages.

Il a dans ce sens tenu le gouvernement responsable des agressions affirmant qu’il se réserve le droit de poursuivre leurs auteurs en justice.

Dans un communiqué paru ce vendredi 27 novembre 2020, ces violences reflète l’absence d’une volonté de résoudre la crise du secteur des médias ce qui ancre davantage la crise de confiance entre les journalistes et les institutions de l’Etat.

Hier, des centaines de journalistes ont protesté à la Kasbah, dénonçant l’inaction du gouvernement envers leurs revendications légitimes, et la non activation des accords signés depuis 2019 entre le SNJT et le gouvernement Chahed.

Commentaires:

Commentez...