Tunisie : Journée de colère des journalistes

Les journalistes tunisiens organisent, ce jeudi 26 novembre 2020, une journée de colère initiée par le syndicat des journalistes tunisiens (SNJT). Un rassemblement de protestation a lieu à la Place du gouvernement et à travers toutes les régions avec plusieurs revendications à la clé.

Les principales revendications sont la publication au Journal Officiel de la République tunisienne (JORT), des conventions, cadre et sectorielle ; le lancement de la réforme des entreprises médiatiques publiques ; le versement des indemnités des journalistes dans les médias confisqués ; et le recrutement des diplômés de l’Institut de presse et des Sciences de l’Information.

Cette journée de colère est dans la continuité des protestations des journalistes qui portent le brassard rouge depuis lundi 23 novembre. Cette journée de colère, suivie de rassemblements de protestation et d’un meeting au siège du SNJT.

Une grève générale est également prévue le 10 décembre prochain en réponse à l’inaction du gouvernement face aux dossiers relatifs aux « droits légitimes des journaliste ». Car cette série de contestations vient à la suite du manque de sérieux dont fait preuve le gouvernement concernant les revendications des journalistes.

Le SNJT avait décrété plusieurs actions tendant à protester contre le gouvernement à cause des promesses non tenues par celui-ci décidant ainsi d’observer une série de mouvements de protestation en raison du désintérêt et de l’inaction manifestées par le gouvernement à propos de plusieurs revendications relatives au secteur des médias

Commentaires:

Commentez...