Tunisie : Intense ballet diplomatique à l’ARP

Rached Ghannouchi et l’ambassadeur d’Ukraine en Tunisie

Qui a dit que Rached Ghannouchi était fatigué ? En deux jours, le président de l’Assemblée des représentants du peuple a reçu pas moins de cinq personnalités dont quatre ambassadeurs.

Etait-ce une manière de faire taire les mauvaises langues après les rumeurs concernant le malaise de Rached Ghannouchi ou était-ce simplement une démarche visant à montrer que l’ARP, par opposition à la Présidence de la République, reste à jour ?!

Rached Ghannouchi et l’ambassadeur d’Argentine

Le président de l’Assemblée des représentants du peuple a reçu, mardi 4 février 2020 au palais du Bardo, l’ambassadeur d’Ukraine en Tunisie, Mykola Nahornyi. Une rencontre destinée, comme l’indique un communiqué de l’ARP, à renforcer les échanges commerciaux et industriels entre les deux pays. Le même jour, il a reçu l’ambassadeur d’Argentine en Tunisie, Claudio Rozencwaig.

Mercredi 5 février, soit le lendemain, Rached Ghannouchi a reçu le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Marouane Abassi lors d’une réunion axée sur la situation économique et financière du pays et sur l’activité de la BCT en relation avec les organisations internationales, notamment le Fonds monétaire international.

Rached Ghannouchi et le gouverneur de la BCT

Un peu plus-tard dans la journée, le Président de l’ARP a reçu l’Ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie, Donald Blome. cette rencontre a été axée sur l’expérience tunisienne et sa transition démocratique, sur la coopération économique.

A ce sujet, l’ambassadeur US a souligné que les Etats-Unis considèrent la Tunisie comme un portail commercial solide pour le continent africain et que cet aspect sera largement évoqué lors de l’initiative « Prosper Africa » qui se tiendra dans les prochains jours avec la participation de plus de trente pays africains et en présence d’agences concernées par le développement économique.

Rached Ghannouchi et l’ambassadeur des Etats-Unis

L’ambassadeur a également exposé la question libyenne, déclarant que « les États-Unis surveillent de près la situation et font pression pour une solution politique. Ils pensent que la Tunisie peut jouer un rôle central à cet égard », saluant ses efforts pour lutter contre le terrorisme et renforcer la sécurité dans la région.

Sur un autre plan, Rached Ghannouchi a tenu à exprimer « la colère du peuple tunisien contre l’accord du siècle » et à signaler que les partis, les organisations et les syndicats ont appelé à des manifestations pour dénoncer les positions liées à « cet accord injuste pour le peuple palestinien ».

Rached Ghannouchi et l’ambassadeur du Canada en Tunisie

Enfin, Rached Ghannouchi a reçu, le même jour l’ambassadeur du Canada en Tunisie, Patrice Cousineau pour une réunion qui a notamment porté sur l’investissement, les échanges d’étudiants, la coopération technique et les relations étroites entre le Canada et la Tunisie.

Commentaires:

Commentez...