Lobna Jeribi : « Former un gouvernement sans Ennahdha, ce n’est pas possible »

Lobna Jeribi, membre de l’équipe du Chef du gouvernement désigné, a confirmé ce jeudi 6 février 2020, qu’il n’est pas possible de former un gouvernement sans le mouvement Ennahdha.

Toutefois, Fakhfakh tient toujours à ne pas inclure Qalb Tounes dans les concertations sur la formation du gouvernement, a-t-elle ajouté.

Jeribi a appelé à la prudence, au calme, à l’élimination des conditions de négociations et à l’adhésion au dialogue et au débat, soulignant que pour la première fois, dix partis sont prêts à s’asseoir autour de la table de dialogue et à mettre en place un document à suivre par le gouvernement.

Sur les ondes de Shems fm, elle a de nouveau rappelé que « le but de Fakhfakh n’est pas d’obtenir 109 voix, mais de construire la Tunisie, de réformer et de présenter des programmes courageux et audacieux ».

Hier, le président d’Ennahdha et président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP), Rached Ghannouchi a affirmé l’engagement de son mouvement à impliquer toutes les parties dans les concertations gouvernementales pour assurer une large base et ainsi obtenir une ceinture politique sur laquelle le gouvernement pourrait s’appuyer..

Il a indiqué que le prochain gouvernement serait confronté à des dossiers incendiaires qui nécessitent le vote de 145 députés pour passer au Parlement.

Ceci n’aura pas lieu si le parti Qalb Tounes reste exclu des concertations. « Sans Qalb Tounes, le gouvernement de Fakhfakh, ne passera pas », a-t-il insisté.

En réponse, Adnane Ben Youssef, membre de l’équipe chargée de former le gouvernement, a insisté sur le fait qu’Elyes Fakhfakh s’est engagé à ne pas inviter Qalb Tounes aux concertations gouvernementales.

Commentaires:

Commentez...