Qalb Tounès impute à Fakhfakh les « perturbations » dans le processus de formation du gouvernement

Le parti Qalb Tounes tient pour responsable le chef du gouvernement désigné, Elyes Fakhfakh, et lui impute les « perturbationsé que connait le processus de formation de la prochaine équipe gouvernementale.

Dans une déclaration publiée ce mardi 4 février 2020, à l’issue de la clôture de la deuxième session de son conseil national, Qalb Tounes note « l’absence d’un vrai programme gouvernemental et l’exclusion d’une large partie de la classe politique et des groupes parlementaires ».

Selon le parti présidé par Nabil Karoui, ces deux questions sont des écueils à la formation du prochain gouvernement, appelant ainsi à « repenser l’approche adoptée, en tenant compte de l’aggravation des conditions économiques et sociales et la détérioration du pouvoir d’achat des catégories moyennes et faibles ».

Rappelons qu’Elyes Fakhfakh n’a aucunement l’intention d’associer Qalb Tounes aux concertations, ce qui lui a valu des critiques de la part du mouvement Ennahdha, le parti islamiste ayant décidé de ne pas signer le document contractuel de Fakhfakh tant que ce dernier décide de camper sur sa position.

Le mouvement Ennahdha refuse en effet de signer le document et s’oppose à la mise à l’écart de Qalb Tounes des concertations, appelant au passage, à un gouvernement d’union nationale.

Commentaires:

Commentez...