ARP : L’augmentation du seuil électoral discutée en urgence

Selon un communiqué publié par le bureau de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) il a été décidé d’accélérer la discussion du projet de loi présenté par le mouvement Ennahdha pour amender la loi électorale en vue d’augmenter le seuil électoral.

En effet, le bloc parlementaire du mouvement Ennahdha avait soumis un projet de loi au bureau de l’ARP portant amendement de la loi électorale pour augmenter le seuil électoral à 5%.

Ce pas a été interprété par certains observateurs comme une tentative de la part d’Ennahdha, de barrer la route aux députés qui sont élus sur la base des meilleurs restes, un indice de plus sur la préparation d’Ennahdha à des élections législatives anticipées.

Actuellement le seuil électoral appliqué correspond à 3% du quotient électoral. En novembre 2018, une commission parlementaire vote un amendement de la loi électorale en vue de l’instauration d’un seuil électoral de 5 %, en dessous duquel les partis seraient exclus de la répartition des sièges. Un vif débat s’ensuit à l’Assemblée des représentants du peuple sur le vote de cette mesure, qui a lieu le 18 juin 2019, un seuil de 3 % étant finalement retenu.

Le seuil électoral est le résultat minimal qu’un candidat ou une liste de candidats concourant à une élection doit obtenir afin d’être inclus dans la répartition des sièges, de se voir rembourser ses frais de campagne, ou encore pour accéder à un tour de scrutin ultérieur.

Commentaires:

Commentez...