Formation du gouvernement : Un nouveau délai d’un mois pour Habib Jomli ?

Le premier délai constitutionnel d’un mois (renouvelable une seule fois) accordé à Habib Jomli, chef du gouvernement désigné par Ennahdha pour former son gouvernement expire ce samedi 14 décembre 2019.

Mais selon, le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et chef d’Ennahdha, Rached Ghannouchi, Habib Jomli aura du mal à respecter ce délai. Dans une déclaration accordée à à la radio Shems FM, il a en effet, confirma que Habib Jomli n’avait toujours pas finalisé la constitution du gouvernement et qu’il pourrait demander une prolongation d’un mois pour finaliser son équipe.

Conformément à l’article 89 de la Constitution, Habib Jomli dispose d’un délai d’un mois renouvelable une seule fois. Si le délai indiqué expire sans parvenir à la formation d’un gouvernement, ou si la confiance de l’ARP n’est pas accordée, le Président de la République engage alors des consultations dans un délai de dix jours avec les partis politiques, les coalitions et les groupes parlementaires, en vue de charger la personnalité jugée la plus apte, qui s’attellera à former un gouvernement dans un délai maximum d’un mois.

Si, dans les quatre mois suivant la première désignation, les membres de l’Assemblée des représentants du peuple n’ont pas accordé la confiance au gouvernement, le Président de la République peut décider la dissolution de l’ARP et l’organisation de nouvelles élections législatives dans un délai d’au moins quarante-cinq jours et ne dépassant pas quatre-vingt-dix jours ».

Commentaires:

Commentez...