Tunisie : La majorité des nouveaux députés n’ont pas déclaré leurs biens

Le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib a fait savoir que la majorité des nouveaux membres du parlement n’avaient pas déclaré leurs biens.

À cet égard, il a été convenu avec la direction de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) d’allouer un espace sous le dôme, comme siège de l’instance, destinés aux députés pour qu’ils puissent présenter leurs déclarations à compter d’aujourd’hui, en plus de son siège central de Tunis et de ses 16 bureaux régionaux.

La date limite légale pour la déclaration de patrimoine a été fixée au mercredi 13 novembre 2019, jour qui coïncide avec la séance plénière inaugurale du nouveau mandat parlementaire.

Rappelons que le bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a appelé les députés dont le mandat a pris fin et qui n’ont pas été réélus à déclarer leurs biens et patrimoines, conformément aux dispositions de la loi n°46 de 2018 datant du 1er août 2018, relative à la déclaration des biens et à la lutte contre l’enrichissement illicite et le conflit d’intérêts.

L’ARP a également invité les nouveaux députés à assumer leurs responsabilités parlementaires et à déclarer leurs biens avant la prise de leurs fonctions.

Commentaires:

Commentez...