Ennahdha reste concerné par la présidence du gouvernement

Le porte-parole du Mouvement Ennahdha a déclaré, ce vendredi 18 octobre, sur les ondes de Mosaique fm que « le parti est concerné par la présidence du prochain gouvernement, après sa victoire aux élections législatives ». Il a, dans ce sens, indiqué que « Rached Ghannouchi est le président du premier parti politique en Tunisie et qu’il est capable d’assumer ses responsabilités ».

Une déclaration qui rejoint celle de Rached Ghannouchi lorsque ce dernier a indiqué sur sa page facebook que « dès lors qu’Ennahdha est le premier parti et que la Constitution stipule que le chef du gouvernement est issu du parti vainqueur, nous nous attendons à ce que le chef de l’Etat nous convoque pour nous charger de la formation du gouvernement ».

Le 14 octobre, le président du Conseil de la Choura d’Ennahdha, Abelkarim Harouni, a estimé que Rached Ghannouchi, fraîchement élu député au parlement, est le candidat naturel du parti pour la présidence du gouvernement.

« Selon notre règlement intérieur, Rached Ghannouchi est le candidat naturel d’Ennahdha à la présidence du gouvernement comme ce fut le cas lorsque la question de sa candidature à la présidence de la République avait été posée ou aussi celle à la présidence de l’Assemblée. Cette question sera donc débattue d’ici la fin de la semaine lors du Conseil de la choura. Et le président du mouvement doit exprimer sa position sur cette question ou proposer un candidat », avait-t-il déclaré.

Abdelkarim Harouni a également indiqué qu’il serait dans l’intérêt de la Tunisie à ce que Rached Ghannouchi soit président du parlement ou du gouvernement.

Aujourd’hui, Imed Khemiri a ajouté qu’Ennahdha tiendra ce week-end le conseil de la Choura pour revenir sur les résultats des élections et présenter son programme aux parties politiques, dans le cadre de concertations.

Commentaires:

Commentez...