Au Cœur de la Tunisie : « Pas d’alliance avec les forces qui discutent encore de la civilité de l’Etat »

Le dirigeant au sein de Qalb Tounes, Hatem Mliki, a déclaré que son parti ne s’alliera pas avec Ennahdha et ne participera pas au gouvernement formé par le mouvement islamiste.

Mliki a déclaré que les membres du régime actuel, en particulier Ennahdha, sont principalement responsables de l’échec de la politique économique et sociale du pays.

Il a ajouté, ce lundi 7 octobre 2019, sur Shems fm, qu’il n’y aura pas d’alliance avec « les forces qui discutent encore de la civilité de l’Etat ».

Rappelons que depuis sa prison, et juste après avoir appris qu’il ne serait pas libéré, le candidat au deuxième tour de la Présidentielle, Nabil Karoui avait adressé une lettre au président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi dans laquelle il l’accuse, explicitement, d’avoir orchestré son arrestation.

Nabil Karoui révèle avoir refusé de s’allier avec Ennahdha pour son éventuelle implication dans des affaires de terrorisme, d’assassinats politiques, d’envoi de jeunes dans des zones de conflit… et réitère son refus catégorique de s’allier avec le parti islamiste.

En réponse, le président d’Ennahdha, Rached Ghannouchi avait estimé que même si Ennahdha devra s’allier à d’autres partis politiques pour gouverner, conformément à la loi électorale, ce ne sera pas avec un parti dont l’un des membres est suspecté de corruption.

Commentaires:

Commentez...