L’ombre de Belaid, Brahmi et des martyrs de la Révolution

La Tunisie votera demain et nombreux parmi les électeurs seront ceux qui auront à l’esprit les martyrs de la Révolution et les victimes de la terreur des ultras islamistes.

Nous serons nombreux en glissant notre bulletin dans l’urne à avoir une pensée reconnaissante aux martyrs de la nation tunisienne, ces témoins qui depuis le 9 avril 1938 ont donné leur vie pour que naisse une Tunisie libre.

Nous serons tout aussi nombreux à nous incliner devant la mémoire de ces autres martyrs qui sont tombés dans les embuscades et les attentats de commandos terroristes. Soldats, gardes nationaux, agents sécuritaires ont trop souvent payé de leur vie la protection de la nation tunisienne face aux nouveaux périls.

L’aveuglement des ultras islamistes dans un délire de puissance a aussi visé d’innocentes victimes, au Bardo, à Sousse et ailleurs, lorsque des touristes ont été pris pour cible pour mettre à genoux l’économie tunisienne et instaurer la terreur.

Bien sûr, les deux martyrs Chokri Belaid et Mohamed Brahmi seront aussi dans nos cœurs ce dimanche d’élection. La fidélité à leur mémoire sera de mise et les assassinats politiques dont ils furent les victimes désignées continueront à nous inspirer le refus de la violence et des terroristes qui l’emploient pour intimider toute parole libre.

Demain, nous irons voter. Dimanche 13 octobre, nous irons de nouveau voter. Pour que vive la démocratie en Tunisie.

Commentaires:

Commentez...