Présidentielle : La candidature Zbidi prend son élan

Alors que la campagne électorale devrait officiellement commencer dans une dizaine de jours, les candidats pour la présidence font actuellement un tour de chauffe.
Les uns démissionnent de leurs fonctions gouvernementales, les autres soudent actuellement leurs équipes de campagne et la mobilisation est quasiment générale, y compris dans les médias.
Les différents candidats ne passent pas inaperçus et à l’heure actuelle, chacun affûte son style de communication et ses thèmes de campagne.
Pour l’heure, des évaluations confidentielles placent leaders, outsiders, peloton et lanternes rouges.
Et parmi ceux qui semblent tenir la corde, quatre candidats se détachent du lot, à savoir Nabil Karoui, Abdelkrim Zbidi, Youssef Chahed et Abdelfattah Mourou.
Ce qui est pour le moment remarquable, c’est que l’outsider Zbidi est en train de grignoter du terrain si l’on se réfère à des observations empiriques sur le terrain.
En effet, Zbidi semble se présenter comme le candidat de la majorité silencieuse et, sans être un redoutable « debater », sait jouer le profil bas, l’humilité et le silence au lieu du vacarme et des attaques tous azimuts.
Avec un profil rassurant de bon père de famille, Zbidi marque des points et rassemble largement les déçus des dernières années.
Son banc d’essai à la télévision a confirmé la constance du personnage et les opinions du public ont l’air d’apprécier cette partition qui privilégie la stature de l’homme d’Etat aux sempiternelles prises de bec, calomnies et allusions.
De fait, en se comportant de la sorte, Zbidi tend à réhabiliter la parole publique, la rendant du coup plus rare et plus crédible.
Prenant de la hauteur, le personnage prend aussi son élan dans une campagne qui s’annonce sans concessions.
Les autres candidats sont aussi dans des dynamiques ascendantes et chacun dans son style particulier, commencent à aller vers le public.
Et chacun semble privilégier un électorat en particulier. Pour Mourou, ce seront évidemment les adhérents et sympathisants du parti Ennahdha. Pour Chahed, ce seront plutôt les jeunes et la classe moyenne alors que Karoui cible plutôt les classes amoindries et aussi les jeunes.

Commentaires:

Commentez...