Un défaut technique « dangereux » au niveau de l’échangeur de Sejoumi

CP : Mosaïque FM

Le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Selmi a été présent ce lundi 4 février 2019 à l’ARP pour répondre aux interrogations des députés.

Cette présence a révélé une éventuelle affaire de corruption au niveau de la construction de l’échangeur de Sijoumi, récemment inauguré, à la sortie ouest de Tunis en direction de Beja. En effet, le ministre a fait état de l’existence d’un défaut technique au niveau de cet échangeur concernant l’adaptation de la qualité de béton aux normes et critères exigés dans le cahier de charges technique.

Répondant à une interrogation avancée par le député, Hédi Soula, Salmi a fait savoir que son département a détecté ce défaut, depuis août 2016, ajoutant que le promoteur n’a pas réagi aux avertissements émis par le ministère relatifs à la fermeture immédiate de l’édifice. En fait, le ministre considère que ” l’ouverture de cet échangeur à la circulation constitue une infraction “, rapporte l’agence TAP.

” Actuellement, nous œuvrons à la résiliation de ce marché, selon les termes de la Loi sur les marchés publics et nous coordonnons avec le département chargé du contentieux de l’Etat pour traduire le promoteur en justice et compenser les dégâts de l’Etat “, a-t-il noté.

Pour sa part, le député Hédi Soula, a indiqué que ” ce défaut technique met en danger la vie des citoyens “, s’interrogeant sur ” les parties appuyant ce promoteur, qui n’a pas pris en considération les avertissements des bureaux d’étude et des techniciens en ouvrant l’échangeur à la circulation “.

Commentaires:

Commentez...