Crise de l’enseignement : Après les parents d’élèves, les députés appellent l’Etat à intervenir

L’Etat et l’Union générale tunisienne du Travail (UGTT) doivent intervenir d’urgence pour trouver une solution à la crise de l’enseignement, estiment des députés de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP).

Les députés ont mis en garde contre l’interruption continue des cours et le spectre de l’année blanche, et ont appelé les deux parties à adopter une politique de dialogue “responsable”, à éviter les conflits étroits et à préserver ce dossier de la politisation.

Selon eux, ce dossier nécessite désormais l’intervention des trois présidences et des ministères des Affaires sociales et des finances afin de préserver l’année scolaire et le prestige des institutions de l’Etat.

Notons qu’après l’échec des négociations avec le ministère de l’Education et la Fédération générale de l’enseignement secondaire et après l’annonce par Lassaad Yaakoubi du maintien du boycott des examens du deuxième trimestre dans tous les établissements éducatifs, les parents d’élèves ont décidé de réagir une nouvelle fois.

Ils ont, en effet, décidé d’organiser une manifestation ce vendredi 1 février devant le Théâtre municipal de Tunis pour exprimer leur colère et dénoncer la crise de l’enseignement qui touche directement l’intérêt des élèves sachant que cette crise a poussé les élèves à ne plus assister aux cours suite au boycott des examens.

Commentaires:

Commentez...