Affaire du navire Ulysse : Le commandant tunisien était occupé par son téléphone

Le directeur général du transport maritime et des ports maritimes de commerce Youssef Ben Romdhane a annoncé que le commandant du cockpit du navire Ulysse avait quitté son poste au moment où le navire avait été averti d’un danger de collision.

Lors d’une conférence de presse tenue ce lundi, Ben Romdhane a indiqué que le commandé n’a pas prête attention à l’alerte, n’était pas vigilant et  était occupé par des appels téléphoniques et des SMS.

Les enquêtes ont également montré que l’officier responsable du commandement du navire Ulysse était ahurissant malgré sa perception du navire chypriote à 20 milles de distance mais ne modifiait ni ne ralentissait le cours du navire.

Concernant le retard observé dans l’annoncé des résultats de l’enquête, il a expliqué que ça a pris plus de 3 mois en raison de l’importance et de la longueur des procédures nationales et internationales.

Il a précisé que ces mesures ont été mises en œuvre à plusieurs niveaux, d’abord au niveau international, en menant une enquête technique en coordination avec les autorités françaises et chypriotes, puis au niveau national, au sein du ministère du transport.

Rappelons-le, le navire tunisien, Ulysse et le porte-conteneurs, chypriote, CLS Virginia, sont entrés en collision le 31 octobre. L’accident avait eu lieu au nord-ouest du cap Corse, vers 7h30, et avait provoqué une « crise écologique » après le déversement en Méditerranée d’environ 600 tonnes de fioul.

Commentaires:

Commentez...