Sur l’avenue Mohamed V : La place Chokri Belaid en piteux état

Il ne suffit pas de créer des places publiques et des parcs, les inaugurer puis les oublier.

Tout le monde avait applaudi l’initiative de dédier la place des Droits de l’homme à la mémoire de Chokri Belaid. Toutefois, cette place et le parc sont aujourd’hui délaissés.

Par endroits, le trèfle a submergé un gazon étique qui ne semble pas avoir été tondu depuis longtemps.

Les kiosques du parc sont désolants de crasse et les bancs publics ont été en partie défoncés par des voleurs de marbre. Le plan d’eau fait de la peine à voir car mal entretenu et, par endroits, jonché de détritus.

C’est avec une impression de malaise qu’on traverse les allées du parc inauguré par le président de la République il n’y a pas si longtemps.

La balle est dans le camp de la mairie de Tunis qui serait bien avisée de faire un grand ménage. À moins qu’on ait pris le pli d’attendre le mois de février pour se souvenir de Belaid, oublié par une justice qui tarde et des jardiniers défaillants.

Commentaires:

Commentez...