Octobre musical : Mario Mariani et les Variations Rossini

Un soliste au piano ne doit-il pas surprendre le public, l’étonner et lui faire découvrir l’inattendu? C’est en tout cas ce qu’a réussi à faire Mario Mariani lors d’une soirée mémorable à l’Acropolium de Carthage.

Organisé avec le concours de l’Institut culturel italien, le récital était sobrement intitulé « The Rossini Variations » et ne semblait promettre qu’une restitution des œuvres du grand maître italien dont on célèbre cette année le cent-cinquantième anniversaire de la mort.

Ce fut d’ailleurs le cas car Mario Mariani se fit un point d’honneur d’être aussi pédagogue que le permettait le contexte en reprenant quelques compositions essentielles de Rossini tout en les accompagnant de commentaires utiles. La surprise allait venir d’ailleurs. L’incroyable vivacité du pianiste était pleine de vigueur avec comme résultat une interprétation singulière.

Mariani a un style propre aussi spectaculaire que précis. S’il reprendra sans bavures des arias célèbres, il le fera à sa manière particulière, en faisant corps avec son piano, en tirant de son instrument les sonorités les plus surprenantes. S’accompagnant d’un tambour ou plaçant des chaines à l’intérieur de son piano, Mariani allait multiplier les capacités de l’instrument et absolument subjuguer le public venu très nombreux. Sa technique était toute en allégresse et transfigurait des airs connus comme par exemple « La petite messe », plus retentissante que jamais. Le corps absorbé par son piano, Mario Mariani ne faisait qu’un avec Rossini. Ce soir là, c’était état de grâce pour tous et musiques au coeur avec un artiste hors-pair!

C’était aussi une soirée qui sortait le piano solo des conventions figées et démontrait qu’à lui seul un pianiste pouvait assurer à la fois la restitution des œuvres et un spectacle iconoclaste. Nous étions ainsi à mille lieux de l’attitude classique, du recueillement religieux alors que s’égrènent les notes.

Il y avait un peu de Keith Jarret dans l’air, beaucoup de jubilation et des envolées musicales qui allaient au-delà du lyrique Mario Mariani a admirablement rempli son contrat et donné à l’Octobre musical une de ces soirées choisies dont on reparlera longtemps.

Commentaires:

Commentez...