Quand des Tunisiens détruisent un site proposé pour inscription au patrimoine mondial !

Photo issue des réseaux sociaux

Il s’agit certainement d’un crime contre notre histoire, quand des Tunisiens détruisent leur propre patrimoine sous le silence et l’incapacité des autorités.

Des citoyens enragés contre les inondations sont passés à l’action à Mhamdia et ont détruit une partie des aqueducs romains, un chef d’œuvre historique témoignant du génie des Romains. Détruire un héritage historique pour résoudre un problème qu’ils ont créé eux mêmes en construisant anarchiquement leurs demeures, tel a été le raisonnement de certains citoyens.

Pourtant, en 2012, la Tunisie avait présenté le dossier de ces aqueducs pour une inscription sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.

En effet, sur le site de l’UNESCO qui étudie toujours ce dossier, on peut lire que ce site es considéré comme étant l’un des plus grands complexes du genre jamais réalisés.

« Il s’agit d’un ensemble architectural exceptionnel par l’ampleur du programme mis en œuvre. Sa réalisation a constitué l’éclatante illustration à la fois de la parfaite maîtrise des techniques de construction de ce type d’ouvrage sur une très longue distance atteinte par la civilisation romaine ainsi que de celles du captage, de l’adduction et de stockage de l’eau en quantité impressionnante » estime l’UNESCO.

Mieux encore, cette organisation mondiale souligne le fait que dans les pays du Maghreb, il n’existe pas un ensemble hydraulique de ce type d’une ampleur et d’une complexité technique et architecturale analogues.

On s’attend alors à un refus catégorique de ce dossier et à une détérioration de l’image de la Tunisie en ce qui concerne la sauvegarde du patrimoine.

Rappelons-le,  lors d’un micro-trottoir diffusé directement sur la chaîne Elhiwar Ettounssi en direct de Mhamdia, les citoyens de la région, notamment Hay Cheker, ont pointé du doigt ces aqueducs romains, qui, selon leurs affirmations, sont la cause de la détérioration de la situation suite aux précipitations.

« En quoi sont-ils utiles ces aqueducs, nous n’avons plus de tourisme, ils ne servent plus à rien, rasez-les ! », a appelé un citoyen.

Pour sa part, le maire de la municipalité de Mhamdia, Ahmed Almi s’est montré solidaire des citoyens sinistrés, et a expliqué que les aqueducs romains se transforment, en cas de grandes précipitations, en de véritables barrages inondant les maisons limitrophes.

Commentaires:

Commentez...