Bitcoin : La plateforme d’échange Bithumb interdit les crypto en Tunisie

La plus grande plateforme d’échange de crypto-monnaie, Bithumb a annoncé l’interdiction du commerce de crypto-monnaies dans 11 pays, considérés comme « des pays à haut risque » par l’initiative des pays et territoires non coopératifs (NCCT). On y trouve la Tunisie.

Il s’agit de la Corée du Nord, la Bosnie-Herzégovine, l’Éthiopie, la Syrie, l’Iran, l’Irak, le Sri Lanka, Trinité-et-Tobago, la Tunisie, le Vanuatu et le Yémen, annonce Bithumb.

La plateforme d’échange a expliqué, dans un communiqué publié dimanche, qu’elle n’acceptera plus de nouveaux utilisateurs de ces 11 pays, afin « d’empêcher son infrastructure et sa plate-forme d’être utilisées dans le blanchiment d’argent et toute finance internationale terroriste ou activités criminelles ».

Les onze pays de la NCCT sont perçus par le Groupe d’action financière intergouvernemental (GAFI) comme des pays qui n’ont pas pris de mesures suffisantes pour lutter contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et autres menaces pour le système financier international, ajoute-on. « Nous appliquerons strictement nos propres règles et protégerons nos investisseurs mais continuerons à coopérer activement avec les autorités locales ».

Commentaires:

Commentez...