3 C
Tunisie
mardi, janvier 19, 2021
Accueil National Adel Almi jure que sa traque aux « fattaras » va aboutir…

Adel Almi jure que sa traque aux « fattaras » va aboutir…

Le président de l’association centriste pour la sensibilisation et la réforme, président du parti Zitouna, et « cheikh » Adel Almi, tient bon à son affaire de traque aux fattaras. D’ailleurs, selon lui, sa campagne « fera la différence » durant ce mois saint.

S’exprimant sur Express fm, Adel Almi est revenu sur les déclarations du ministre de l’Intérieur Lotfi Brahem, qui a estimé que durant le mois de Ramadan « la minorité non pratiquante se doit de respecter les croyances et la foi des 98% à 99% de Tunisiens (la majorité) pendant le Ramadan. »

La décision du ministère n’est pas en train d’être appliquée, selon Almi, qui a assuré, qu’il existe encore des cafés ouverts.

Concernant ses « attaques gratuites et illégales » contre les commerces ouverts durant le Ramadan, le « cheikh » a indiqué que ce « contrôle » ne nécessite pas une permission.

D’autre part, il a dénoncé les émissions « immorales » diffusées par Alhiwar Ettounsi et a assuré qu’il va porter plainte contre cette chaîne.

Notons que Almi a appelé les autorités a fermer aussi les cafés et restaurants touristiques, car, selon ses dires, les touristes n’ont qu’à rester dans leurs hôtels pour boire et manger.

Dans ce sens il a indiqué qu’il a déjà coordonné avec quelques gouverneurs pour s’opposer à l’ouverture de ces espaces.

IIl faut rappeler qu’en 2017, le « Cheikh » Adel Almi, avait entamé sa traque aux non-jeûneurs, et ce dans un café à l’Ariana. Une vidéo diffusée alors sur les réseaux sociaux, avait provoqué la polémique.

Soutenu par un huissier notaire, il avait tenté de pénétrer dans un café à l’Ariana, ouvert au matin du premier jour du Ramadan, mais il avait été interdit d’accès.

Commentaires:

Commentez...