Tunisie : Difficile d’atteindre 8 millions de touristes avec un ciel fermé !

Illustration

La saison touristique estivale qui commence bientôt s’annonce prometteuse au point que la ministre du Tourisme s’attend à un record : huit millions de touristes en 2018.

Même si les professionnels du domaine se montrent optimistes à l’égard de cette saison, certains soulignent des manquements majeurs dont souffre le tourisme tunisien. C’est le cas de Rafik Meghirbi, directeur de vente à Spring Travel Services, qui critique notamment la lenteur de libérer le ciel tunisien.

Pour lui, il est difficile d’atteindre un tel nombre de touristes « avec un ciel fermé » faisant allusion au blocage de mettre en œuvre les accords de l’Open Sky en Tunisie. « Tu peux construire des hôtels de luxe, réaliser des routes et des attractions de loisir et les meilleurs restaurants, mais sans aérien, donc sans clients, tu ne peux rien faire ».

Rafik Meghirbi a également critiqué, dans un entretien avec l’hebdomadaire Tunis Hebdo, le manque de moyens de transport au premier aéroport tunisien. Pour lui, il n’est pas question qu’aucun moyen de transport ne soit disponible, à l’exception des taxis, à cet aéroport de la métropole Tunis.

Dans ce sens, la Fédération Tunisienne de l’Hôtellerie s’est montrée inquiète de l’absence de mise en œuvre de l’Open Sky qui, « combinée à l’incapacité de la compagnie nationale à satisfaire la demande aussi bien quantitative que qualitative, prive le pays d’un important manque à gagner pouvant atteindre 1 point de croissance dans l’économie nationale, en plus de l’apport en devises pour le pays. »

Rappelons-le, en décembre dernier, les représentants de l’Union européenne et de la Tunisie avaient clôturé les négociations sur les services aériens. L’accord du ciel ouvert, qui devait être applicable dès début 2018, prévoit d’entraîner une amélioration de l’accès au marché pour les compagnies aériennes, et offrir aux passagers une meilleure connectivité, un choix plus large et des tarifs moins élevés.

Commentaires:

Commentez...