Najem Gharsalli de nouveau convoqué par le Tribunal militaire

L’ancien ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, a été convoqué par le tribunal militaire où il doit comparaître mercredi 28 février 2018. Le magistrat est accusé de complot contre la sûreté de l’Etat, rapporte la radio Mosaique fm.

Mohamed Najem Gharsalli, avait été convoqué, par le juge d’instruction au tribunal militaire permanent de Tunis, en tant qu’accusé, et ce dans le cadre d’une affaire de complot contre la sûreté de l’Etat intérieure et extérieure.

Il devait être entendu ce mercredi 21 février, dans cette affaire qui implique également l’homme d’affaires Chafik Jarraya. Mais l’audition avait été reportée, l’ancien ministre n’ayant pas répondu à la convocation. Or, selon ses avocats, leur client n’a reçu aucune information à propos de l’audition.

Notons que l’immunité du magistrat Mohamed Najem Gharsalli, avait été levée le 2 janvier 2018 et ce à la demande du tribunal militaire.

La justice militaire avait demandé le mois dernier au Conseil de lever l’immunité du juge Mohamed Najem Gharsalli, ancien ministre de l’Intérieur et ancien ambassadeur de Tunisie au Maroc.

Le Procureur général de la direction militaire avait indiqué le 3 novembre dernier que Najem Gharsalli avait été entendu par le juge d’instruction en tant que témoin en sa qualité d’ancien ministre de l’Intérieur sur fond de l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat impliquant l’homme d’affaires Chafik Jarraya.

Rappelons que Gharsalli avait été entendu le 24 août, par le juge d’instruction au tribunal militaire de Tunis, et ce dans le cadre de l’affaire en question.

Commentaires:

Commentez...