Liste noire de l’UE : Les recommandations des experts pour la Tunisie

Illustration

Lors d’une rencontre organisée hier mercredi 21 février, des experts et des universitaires tunisiens sont revenus sur le classement de la Tunisie sur la liste européenne des pays exposés aux risques de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme.

Ces experts ont avant tout proposé des solutions pour faire sortir la Tunisie de cette liste dont notamment la limitation de l’argent liquide en circulation.

« Réactiver la diplomatie et le lobbying économiques, mettre en place une structure rattachée à la présidence du gouvernement destinée à suivre la gestion des différentes évaluations et classements externes de la Tunisie, bâtir une stratégie de “decashing” en encourageant les moyens de paiements électroniques pour limiter l’abondance du cash et assurer une meilleure traçabilité de l’argent qui circule dans le pays. » ce sont les recommandations principales formulées par ces experts, rapporte l’agence TAP.

Il s’agit aussi, également de généraliser, moderniser et connecter les systèmes d’information entre les différentes structures et administrations, d’améliorer la coordination entre les régulateurs et les cercles de décision et de mieux coordonner les visites des institutions de classements et de notation.

Rappelons-le, la Commission Européenne a inscrit le 7 février dernier, la Tunisie sur la liste des pays  fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Suite à un vote, le Parlement Européen n’a pu réunir une majorité de députés refusant d’inscrire la Tunisie sur cette liste noire.

Les défaillances des structures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ont conduit le pays sur une pente glissante où il faudra redoubler d’efforts pour attirer de nouveaux investisseurs.

Commentaires:

Commentez...